Business

Le marché de l’automobile : Comment devenir un mandataire ou négociant ?

Passionné par les automobiles, vous rêvez de faire carrière dans ce milieu ? Le métier de négociant ou mandataire automobile est fait pour vous. Ce secteur présente de nombreux avantages très profitables. Pourtant, beaucoup de personnes hésitent encore à se lancer par manque d’informations. Dissipez vos doutes et informez-vous sur les différents points de ce métier à travers cet article.

Les points à savoir sur le métier de mandataire ou négociant automobile

Il y a un certain nombre de point à connaitre avant de devenir mandataire ou négociant en automobile. Sachez que l’habilitation est une des conditions pour devenir négociant automobile. C’est une autorisation d’accès au service d’immatriculation des véhicules. L’agrément sera délivré par des autorités (les finances) permettant aux vendeurs de percevoir les diverses taxes assocées.

Il faut aussi savoir qu’il existe plusieurs formes pour l’intermédiaire automobile. On peut prendre comme exemple la profession de mandataire automobile ou courtier. C’est un négociant agissant pour le compte d’une personne tierce ou bien un professionnel. Il ne faut pas le confondre avec le courtier automobile qui n’est pas mandaté. C’est donc un indépendant, mais qui n’achète pas la voiture pour lui. L’agent commercial indépendant, quant à lui, est mandaté par le vendeur de véhicules.

Quel est le diplôme nécessaire pour prétendre à ce métier ?

En général, toute personne désirant devenir un négociant automobile n’a pas besoin d’avoir un diplôme particulier. Ce métier consiste surtout à vendre une voiture à des potentiels acheteurs. Des connaissances dans l’industrie de l’automobile est donc nécessaire. Il faut mettre vos talents de négociateurs en avant pour pouvoir percer dans ce milieu.

Nous vous conseillons donc de faire des recherches plus approfondies sur le milieu de l’automobile. Si vous prévoyez de créer une société, il est préférable de faire une étude du marché avant de vous lancer. Cela va vous permettre de savoir si la concurrence est rude ou vous avez la possibilité de vous faire une place.

Le statut juridique possible avec ce métier

Ce métier vous permet plusieurs possibilités soit en vous lançant en tant qu’indépendant ou en tant que société. Mais il est à noter qu’il existe trois régimes différents : le régime réel-simplifié, le régime bénéfice réel et le régime micro fiscal. Le mandataire automobile et le courtier auto non mandataire doit s’inscrire dans la chambre de Commerce et de l’Industrie. Pour la revente de véhicules d’occasion, le commerçant doit s’inscrire dans la Chambre de Commerce et de l’Industrie et l’artisan à la CMA.

Les avantages d’être négociant en automobile

Les constructeurs et les concessionnaires d’automobile approuvent totalement la profession de négociant. C’est un moyen pour eux de multiplier les ventes surtout pour les voitures neuves. Il vous permet de gagner des commissions à chaque vente ou revendre une voiture plus chère après avoir apporté quelques améliorations. Toutefois, les clients ont tendance à s’adresser à des enseignes plus connues lorsqu’ils veulent acheter leur véhicule. Se développer en tant qu’indépendant est plus difficile, car vous devez concurrencer des agences automobilières possèdent de nombreuses ressources à leur disposition.