Quand l’artiste devient entrepreneur

Élizabeth Hamel est originaire de Sainte-Croix. Elle a vécu durant trois ans en Colombie-Britannique. Là-bas, elle suit des cours de céramique, de soir, par pur plaisir. Elle y développe une passion pour l’argile. À son retour au Québec, elle décide de s’inscrire dans une formation technique à la Maison des métiers d’art de Québec et se spécialise afin de devenir céramiste. Au départ, « mon objectif était simplement de terminer le cours de trois ans. J’ai toujours su que je voulais travailler de mes mains, être artiste, mais jamais je n’aurais imaginé devenir un jour entrepreneure. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *